lundi 26 janvier 2015

JEU "QUEL EST CE FILM ?" (3)

"4 objets et du rouge pour 1 film, mais lequel ?"


lundi 12 janvier 2015

JEU "QUEL EST CE FILM ?" (2)

"4 objets et du rouge pour 1 film, mais lequel ?"


lundi 5 janvier 2015

JEU "QUEL EST CE FILM ?" (1)

"4 objets et du rouge pour 1 film, mais lequel ?"


jeudi 25 décembre 2014

CALENDRIER DU MAINTENENT : "Love Is A Lie" - GREAT WHITE

Aujourd'hui, c'est cadeau de Noël ! Un extrait de mon roman, presque fini (sixième relecture/réécriture avant tournée des éditeurs pour donner le manuscrit à Paris en février) : le moment où Prune, une jeune fille de douze ans, découvre "Love Is A Lie" :
"C’était une chanson de Great White que je ne connaissais pas, Matthias ne me l’avait jamais passée. Une mélodie au piano presqu’aussitôt balayée par une bourrasque de guitare électrique, on dirait qu’elle veut réconforter le piano, l’empêcher de sombrer dans le désespoir. Et puis elle renonce, elle se tait, elle laisse la place à la voix, seule avec les notes du piano lourdes de résignation et de fatalité. Mais elle reviendra à la charge, plus tard mais pas trop tard et c’est elle qui gagnera à la fin, c’est elle qui aura le dernier mot. Ça me donnait du rouge aux joues et du bleu au cœur. Lui, il était comme quand il me fait découvrir des nouveaux trucs qui le touchent. Il regardait dans le vide, les yeux tournés vers l’intérieur, de temps en temps il entrouvrait la bouche ou hochait la tête comme s’il n’en revenait pas d’avoir le droit d’entendre un truc aussi beau.
Sauf que madame Billon s’en foutait complètement. Oh, elle essayait de faire celle qui s’intéressait mais elle ne trompait personne. Pas moi, en tout cas. Je la regardais faire, elle faisait des dessins de thé à la cuillère au fond de sa tasse, elle suivait du doigt les lignes du bois de la table. Elle a écouté une minute ou deux, faut lui reconnaître ça, c’est déjà plus longtemps que la simple politesse ; et ça aussi ça m’a dit qu’elle voulait faire l’amour avec lui. Mais après ça, elle s’est remise à parler de ses trucs à elle, Et moi, ma musique préférée
c’est le jazz manouche ou Noir Désir ou Massive Attack ou n’importe quel autre truc de tout le monde quand il veut avoir l’air pas comme tout le monde, et encore d’autres trucs nuls de grands qui ne savent pas quoi dire, et elle a complètement raté Matthias sur ce coup-là.
Je l’ai regardé, j’ai vu qu’il était un peu déçu, parce que je sais comment il fait quand il est déçu : il sourit, mais en même temps, il mordille l’intérieur de sa lèvre du bas. Et c’est ça qui m’a fait le plus mal, parce que ça voulait dire que lui aussi, il voulait lui plaire. Il était déçu, mais madame Billon ne s’en est pas rendu compte. Et à ce moment-là, Matthias a tourné la tête vers moi, pas par hasard, je suis sure, et il m’a regardée un tout petit moment, il a détourné les yeux tout de suite et je n’ai pas eu le temps de lui sourire comme quand j’ai mon cœur gros de bonheur à la fin d’une chanson qu’il passe pour moi. Et que j’aime la chanson comme je l’aime lui.
Il a arrêté Great White avant la fin, il n’a pas éteint, mais il a baissé le son et c’était pareil."


Joyeux Noël, 
bonnes vacances 
et/ou 
bon réveillon du Nouvel An !
Rendez-vous à la rentrée pour le jeu du
"Quel est ce film ?"

mercredi 24 décembre 2014

CALENDRIER DE L'AVENT (Bonus) : "Last Ride Of The Day" - NIGHTWISH


Et voilà le dernier tour de manège avant la fermeture du parc d'attractions ! Suivez une dernière fois Nightwish dans son metal merveilleux et inquiétant comme un train-fantôme ! 
Merci d'avoir été fidèles (750 visites depuis le début :D)
Merci à Mahie pour le concept ;) 
Merci pour les encouragements (Cécile, Eva, Pascal & Annabelle)
Merci pour les commentaires (Fabrice & Mahie) ;)
Le grand vainqueur de cette année, c'est Nightwish, évidemment, trois titres dans la setlist, et encore, je me suis retenu. 
Il y a aussi quelques grands absents : Def Leppard, Iron Maiden, Mötley Crüe, Danger Danger, Elton John, les Beach Boys, Led Zeppelin (pardon, Fabrice ;) et bien d'autres... Rendez-vous avec eux à Noël 2015 !
Mais avant ça, à demain pour le dernier cadeau de 2014 !

CALENDRIER DE L'AVENT 24/24 : "The Toy Master" - AVANTASIA

Sans le concept "Noël" des dernières chansons, j'aurais été bien incapable de choisir parmi les chansons tragiques et flamboyantes du metal hero Tobias Sammet (au point, je le reconnais, d'avoir été tenté d'abandonner ; un calendrier spécial Avantasia n'y aurait pas suffi).
Alors, quoi ?
Le volet speed de "Wastelands" ou "Where Clock Hands Freeze" ?
Le volet épique de "The Wicked Symphony" ou "The Tower"?
Le volet ballade de "Lost In Space" ?
Le volet classic hard rock de "Dying For An Angel" ou "Invoke The Machine"?
Le volet inventif et inattendu de "The Scarecrow" ?
Et qui privilégier, parmi toutes les prestigieuses guest stars ?
Le mentor Michael Kiske ? Le vétéran Bob Catley ? L'injustement méconnu Ronnie Atkins ? La fougueuse Floor Jansen (ah non, là, je rêve, Floor n'a pas (encore) illuminé l'univers d'Avantasia) ?
Bref, comment se décider ?
Je choisis celle qui répond le mieux à toutes ces questions : "The Toy Master", sur The Scarecrow.
Le morceau arrive sur l'album au moment où l'Épouvantail capitule sous les assauts de ses démons et cède finalement à l'appel de la gloire, au risque de brader ses rêves et de renoncer à son innocence (ou le contraire ;). Le "Maître des Jouets", qui accueille l'Épouvantail dans son magasin de jouets et de lumières, afin de l'y enfermer pour toujours, représente la vanité et le mensonge de la célébrité. 
Qui d'autre, mieux que le grand Alice Cooper, pouvait jouer cette figure attirante et inquiétante à la fois ?
Voilà pour un réveillon au pays des jouets et des cauchemars, les deux facettes de l'enfance, et de ce calendrier de l'avent.
Et en cadeau, la superbe vidéo fan-made de "The Toy Master", avec les images de L'étrange Noël de Monsieur Jack (C'est donc bien une chanson de Noël, cauchemardesque et merveilleuse, je ne suis pas le seul à le penser !)
Et si certains peuvent être dans les parages à minuit, une dernière chanson bonus les attend ;)





mardi 23 décembre 2014

CALENDRIER DE L'AVENT 23/24 : "Mistress For Christmas" - AC/DC


Ah ! C'est une vraie chanson de Noël, ça, non ?
Il y a même "Christmas" dans le titre, alors ? Ah ben oui, mais il y a aussi "mistress", et ça m'étonnerait pas qu'ils le fassent rimer avec "mattress" (matelas).
Bon, et au début, le "Jingle bells, jingle bells, jingle all the day/I just can't wait til Christmas time" (j'ai hâte que ce soit Noël), c'est bien du chant de Noël, ça, non ? Ah ben oui, mais il y a aussi, juste après, "to roll 'em in the hay" (pour rouler avec elles dans le foin).
Bon, mais là, là, à la fin, le "reindeer", c'est le renne, c'est Noël, ça, non ? Et "ring the bells", on peut pas faire plus Noël, pas vrai ? Ah ben oui, mais c'est "I want to ride on your reindeer, honey, and ring the bells" (j'ai envie de chevaucher ton renne et de sonner les cloches)
D'accord, alors je suppose que "the woman in red", c'est pas la mère Noël, si ? Ou alors, elle a une copine, parce que "Get a date with the woman in red/wanna be in heaven with three in bed" (j'ai rencard avec la femme en rouge/je veux m'envoyer au Paradis à trois dans le lit).
Bon, je suis pas sûr que ce soit la meilleure chanson de Noël à chanter demain à votre belle-mère sous le sapin, mais c'est quand même livré avec un cadeau de Noël : ma pochette vintage pour "Mistress for Christmas" (et merci de remarquer que c'était avant PhotoShop, et que le logo est dessiné et mis en couleurs à-la-main, parfaitement, môssieur (et aussi : je silicone moins les seins, maintenant ;) :


Et au fait : this video may be inappropriate, etc. dit youTube. Pourtant, c'est une chanson de Noël, non ?